canada_171

Quand on visite un autre pays, c'est une autre culture qu'on découvre. Le Canada, c'est de la culture américaine (surtout côté télé) mélangé à la culture francophone (surtout côté Québec).

canada_094

* à la télé : à l'hôtel, pour nous reposer, on passait notre temps à zapper sur les chaînes de télé. Côté Québec, on avait la chance d'avoir 4 chaînes francophones contre une vingtaine américaine (et quelques chaînes étrangères, dont France 24) alors côté anglophone, il y avait que TéléCanada de retransmis. On a quand même réussi à voir quelques bouts des premiers épisodes de la saison en cours de Grey's anatomy et de Desperate Housewives (bien sûr que je n'ai rien compris, je n'avais pas encore vu la dernière saison, non diffusé en France)(et pis, ce n'était pas soustitré en français !), des émissions américaines déjantées et de la pub (beaucoup de pub)(trop de pubs)

canada_1335

* au cinéma : lors de notre long périple en car, on a eu le temps d'en voir des films ! Il ne faut pas me demander les détails des films puisque je me suis endormie à chaque fois (à ma décharge, on avait des touts petits écrans) mais à chaque fois, j'ai vu le début et la fin ;-) Nous avons pu voir le film retraçant l'histoire de l'hockeyeur québécois Maurice Richard (c'est un demi-Dieu au Québec, il s'est battu, dans tous les sens du terme, pour qu'on parle français dans les vestiaires des Canadiens de Montréal) et la grande séduction, un peu le bienvenu chez les Ch'ti québécois !

canada_105

* en musique : à part les films, on nous passait également de la musique. On s'est rebéllait pour avoir autre chose que du Richard Charlebois et on nous a passé un groupe de rock plutôt sympa (mais je ne me rappelle plus du nom du groupe, ahah)(Sandra, si tu passes par là et si tu peux m'éclairer...). En attendant, je vous mets la vidéo d'une chanson de Linda Lemay, racontant nos travers (de porc) au Québec et la différence de culture :

 

* au spectacle : on a l'habitude de voir les comiques québécois débarquer chez nous mais Mario Jean, vous connaissez ? J'avoue qu'il y a des moments où j'ai décroché à cause de l'accent très (trop) prononcé et à cause du manque de références culturelles. Ben oui, quand Anthony Kavanagh ou encore Stéphane Rousseau jouent leur spectacle en France, tout est adapté au public français. Alors que là, j'ai vu un one-man-show d'un Québécois qui joue pour des Québécois au Québec !

canada_103

PS : je ne savais pas où caser cette photo d'écureuil :-)