strasbourg_167

J'ai eu du mal à arriver à Strasbourg : avec les intempéries, les trains avaient du retard ET roulaient très lentement (genre du 170 au lieu du 300)(heureusement que j'avais une place en première classe pour me consoler).

strasbourg_013

Et là, à mon arrivée, je vois les premiers stands du marché de Noël sur le parvis de la gare, ouverts : quoi ? Je croyais que ça commençais que le soir ? (bordel, si je retrouve celui qui a balancé l'info sur le site internet de la ville de Strasbourg comme quoi ça commençait que le soir, je lui fais payer ma chambre d'hôtel)

Je prends le plan de la ville (celui avec les grands axes, aucun nom des petites rues et une signalétique des différents marchés qui cachent la moitié de la ville) et je commence ma balade :

 

  • la petite France (j'ai quand même croisé une dame, à la vue des canards, disant à son amie "dans une vie intérieure, j'aurais voulu être un canard")(visiblement, cette dame-là ne connaît pas comment on fabrique le foie-gras)

strasbourg_023

strasbourg_043

  • la place des meuniers, l'église Saint-Thomas, la place Gutenberg

strasbourg_080

  • la cathédrale (heum, donc, j'ai, comment dire, oublié de visiter l'intérieur de la cathédrale)(de toute façon, ça n'aurait pas donné de belles photos)(heum)(bon, bon, bon)

strasbourg_084

  • la bibliothèque nationale et universitaire (en travaux)

strasbourg_116

  • pas eu le temps d'aller visiter/voir le parlement européen : en même temps, j'étais là pour le marché de Noël, pas pour des bâtiments administratifs)

strasbourg_062

Côté gastronomie, je me suis gavée de bretzels (sucré et salés), du dampfnüdle (pain soufflé à la vapeur accompagné avec une compote), du jus de pommes chaud (c'est quoi cette manie de rajouter de la cannelle partout ?)(mais c'est vachement bon quand même)(ça change du vin chaud)(je n'aime pas le vin), de kougelhopf salé (un peu sec) et de bredele (nan, pas de pain d'épices, j'aime pas ça)(mais il y a un vendeur qui a voulu m'en vendre un avec comme argument : "vous savez, c'est le petit bonhomme dans Shrek). Et puis je suis allée chez Yvonne, conseillée par une lectrice ici-même.

strasbourg_151

Chez Yvonne, c'est le repère de la ville. Tout le monde y vient pour dîner et d'ailleurs, quand je demande une table pour une personne, le serveur réfléchit un instant et me place "à la table d'hôte, ça vous va ?" (c'est la table ronde à 4 places en face de la porte d'entrée, devant où tous les futurs clients attendent une table). Je commande du fromage blanc et des patates sautées (nan, mais ils ne vont pas vraiment me servir du fromage blanc et des patates sautées, si ?)(ils l'ont fait, si)(je pensais que ça allait être un poil plus élaboré) et j'entends le serveur dire à un client qui attend une place : "ah mais je vais vous placer à la table d'hôte !" (il aurait fait un clin d'œil, ça ne m'aurait pas étonné).

strasbourg_153

Mais non, ça ne me dérange pas, si ça peut permettre qu'il mange et de libérer une autre table, tant mieux. S'en suit une scène totalement hallucinante, où aucun de nous 2 se parle, on consulte tous les 2 notre téléphone (lui sur Mappy et moi sur twitter) et les clients qui attendent une table nous regardent comme un couple qui se font la gueule et/ou qui ne communiquent que via leur téléphone (mais on n'est pas un vrai couple, bordel). Bref, on mange nos plats et il s'en va le premier. Je me dits que je vais pouvoir manger mon dessert tranquille (un moelleux qui ne ressemble en rien à un moelleux, mais c'est bon quand même) et là, qu'entends-je : "mais bien sûr, monsieur, on va vous installer à la table d'hôte !" Nan, mais c'est un speed-dating qui est organisé ou bien ? Bon, avec celui-là, ça se passe mieux, et de toute façon, j'en suis à l'addition ;-) Cela dit, côté assiette, c'est plutôt bon, pas trop cher, beaucoup de spécialités avec des assiettes pas trop remplies.

strasbourg_117

strasbourg_120

strasbourg_123

strasbourg_135

strasbourg_159

strasbourg_166

strasbourg_170

Et côté marché de Noël ? J'étais plutôt satisfaite : une dizaine de marchands/cabanes en bois à chaque lieu (il y en avait une dizaine) à travers toute la ville. Beaucoup d'artisanat local (j'inclus la gastronomie), ça nous change des marchés de Noël en région parisienne où ça ressemble plus à une brocante qu'à un marché de Noël, mais apparemment, c'est une demande de la mairie de Strasbourg, un retour aux traditions. En plus, il faisait froid, la neige était sur les toits, toute la ville était passée en mode Noël, que demander de plus ?

strasbourg_067

strasbourg_101

strasbourg_110

strasbourg_124

strasbourg_131

strasbourg_144

Bonne Saint-Nicolas ;-)