9avril_009

Mot de l'éditeur : Comment un chat abandonné est-il devenu le symbole de l'Amérique d'aujourd'hui ? Comment a-t-il pu redonner vie à des dizaines d'enfants ? C'est cette histoire vraie, émouvante et rocambolesque que nous conte l'auteur. Par un matin d'hiver, Vicki Myron, attirée par des cris déchirants, découvre un chaton frigorifié dans la boîte aux lettres de la bibliothèque où elle travaille. Après l'avoir réchauffé, Vicki et ses collègues, conquis, décident de l'adopter. Dewey deviendra vite la mascotte de la bibliothèque et l'emblème de la ville de Spencer. Pendant 19 ans, Dewey, grand amateur de cheeseburgers, d'ailes de poulet et fan de télévision, va révolutionner cette petite ville ! Il va apprendre à sourire aux enfants handicapés, attendrir les hommes d'affaires... et devenir le chouchou des médias, au point que les télés du monde entier viendront le filmer ! Vicki Myron, la bibliothécaire qui a partagé sa vie, nous raconte l'aventure extraordinaire de ce chat hors du commun. Dewey est décédé en 2006 d'une tumeur à l'estomac.

Mon résumé : Avec une quatrième de couverture où l'éditeur nous raconte la fin, on ne pouvait pas s'attendre à autre chose. Et pourtant, ce n'est pas que l'histoire de ce chat qui nous est contée. C'est aussi la vie de Vicki et de la bibliothèque.

Ma critique : On va partir sur de bonnes bases : j'ai adoré ! Ca faisait quelques mois que ce livre faisait parti de ma PAL et je me demande encore pourquoi j'ai attendu si longtemps avant de l'ouvrir (ah si, ça y est, ça me revient : les concours !) car je l'ai lu en un rien de temps. Je pensais que l'histoire allait tourner autour du chat et donc un peu gnangnan (à 3 mois : sa première bêtise ; à 6 mois, sa première fugue...) : bon, ça l'est mais ça reste raisonnable :-) C'est surtout qu'on s'attache autant au chat (Dewey Readmore Books pour les intimes) qu'au contexte : la ville (histoire et évolution de Spencer, Iowa), la bibliothèque (histoire et mécanique d'une bibliothèque moyenne des Etats-Unis) et le personnel (Vicky a un diplôme de psychologie et études de l'histoire de la femme option anthropologie et bibliothéconomie... Et pourquoi ce diplôme n'existe-il pas en France ?). Pour Vicki, c'est le plus beau des chats mais malgré la renommé du chat et donc de la bibliothèque, elle reste modeste et lucide (elle comprend très bien les détracteurs et les ignorants de cette histoire, comme moi il y a peu de temps mais il n'y en aura plus beaucoup grâce à l'adaptation au cinéma prochainement avec Meryl Streep). Je qualifierai cet ouvrage de documentaire romancé : c'est une histoire vraie avec des personnages principaux mais sans intrigue ni de fil conducteur. C'est vrai que ça me change de ce que je lis habituellement (la vie des paysans de l'IOwa est bien loin de la vie des girls de New-York) et je ne vous cache pas que j'ai pleuré à la fin (et pas que pour Dewey !) : j'aime qu'on me raconte la vie des gens et Dewey a tellement de caractère humain ! Et puis, ça m'a même donné envie d'avoir un animal au boulot (il y a quelques conseils pour transformer un chat en chat de bibliothèque) mais comme ce n'est pas possible d'avoir une simple plante verte (mais qui va s'en occuper ?), j'ai abandonné l'idée :-(

Ma citation :

  • "J'avais l'impression qu'il me remettait à ma place, qu'il parlait au nom de nombreux édiles, incapables de comprendre qu'on puisse faire tout un foin de trucs comme des livres, des bibliothèques ou des chats. Tout ça, c'était des trucs de filles."