clap

C'est pas parce qu'on est au chômage, qu'on ne doit rien faire de sa vie ! Ma boss m'avait prévenu qu'un tournage de film se ferait aujourd'hui et que l'équipe technique aurait besoin de quelques personnes pour virer nos livres et mettre leurs livres à leur place. Appâtée par le gain et la soif de découverte, j'ai accepté de suite même si l'horaire ne me convenait pas vraiment (7h-13h).

Donc, me voici de bon matin au lieu et heure indiquée (j'ai été surprise qu'à 6h du mat', il fasse jour, chaud et qu'il y ait autant de problèmes de train !). On est 2 (avec un autre ex-contractuel) à avoir été engagé pour l'occasion (pour le matin) et on est chapeauté par (on l'appellera) Danielle. L'ambiance est bon enfant, les techniciens parlent avec nous et nous aident à déménager nos collections (on fait une chaîne humaine). On me pose même des questions sur le contexte de la bibliothèque et je réponds comme si j'étais à un concours... J'apprendrai plus tard que c'était le réalisateur !

On a un emploi du temps bien précis (merci Danielle de nous l'avoir communiqué le matin même) et après le déménagement, je fais le vigile à l'entrée de la bibliothèque : je vérifie les badges le scotch blanc collé sur les vêtements faute de ne pas avoir de badges et je renseigne les gens... Sauf que personne ne me voit (moi aussi, je veux 1 badge !) et tout le monde se dirige vers mes autres collègues.

En fait, ma principale tâche a été de surveiller les allers-venues des techniciens dans le bureau du dirlo (l'occasion pour moi d'y entrer !) car Danielle était toute en stress : elle avait peur que des bouquins soient volés. Ok, surveiller les allers-venues. Moins ok pour harceler le technicien. Surtout quand il n'y a rien à surveiller ! Avec mon collègue, on imagine un complot entre les techniciens pour qu'ils volent les livres... on s'éclate comme on peut. Car il faut le dire, on s'est surtout emmerdé pendant ces 3 heures (tout comme certainement les comédiens et figurants...) !

Et puis, il y a eu ce clash entre 2 mondes : d'un côté, Danielle, représentante de la Fonction Publique, veut absolument finir à midi car après ça déborde sur son heure-et-demi de pause déjeuner ; de l'autre, (on l'appellera) Bill, représentant le monde du cinéma, a un peu d'avance et voudrait s'avancer sur le décor. Mais Danielle ne veut pas séparer les surveillants (=nous) et donc confirme que Bill et son équipe sont au chômage technique ! Danielle s'en prendra plein la gueule de la part des techniciens mais elle a gagné le combat !

On retourne donc dans la salle de lecture pour assister à la fin de tournage, surveiller le déménagement et remettre nos livres à leurs places. C'était sympa d'assister au tournage d'une petite scène où un gars (ne me demandez pas qui c'est, ma culture cinématographique est totalement nulle, d'autant plus qu'il avait une moustache d'époque) montait les escaliers et consultait un livre sur la galerie : il devait être assez nul le comédien car le réal (qui dormira moins con ce soir après lui avoir bassiné ma culture bibliophile... chacun sa culture) lui a fait refaire la scène 2 fois !

Je garde un bon souvenir de cette aventure mais faire ça tous les jours, non merci... Je suis lessivée !

Rendez-vous sur Hellocoton !Share/Save/Bookmark