27avril_115

Dimanche, j'ai fait un petit tour pour repérer ma future maison demeure et je suis tombée par hasard, sur le village de Maincy (77). Il faisait beau temps et je n'étais pas la seule à me garer sur le parking du château de Vaux-le-Vicomte vers midi. C'est pas très loin d'Evry, encore faut-il ne pas se perdre à Melun (heureusement qu'il y a des ronds-points pour les demi-tours !).

J'entre dans le château (comment ça il faut payer ? c'est quand même ma future maison ! Je ne fais pas de scandale car il y a du monde qui attend et je paye cash 12,50 € pour l'entrée au château/jardin/expo/musée des équipages) et je sors mon appareil photo. Je refuse l'audio-guide (moi ? Me culturer ? Non, bien trop chiant... Je passerai à la boutique plus tard) et je déambule dans mes futurs appartements. Certes, il fait frais, ce qui est bien agréable en été (mais pour l'hiver, il faudra que je pense à acheter quelques chauffages d'appoint) et je n'ai pas besoin de toutes ces pièces. Cependant, je trouve la déco de M. Lebrun (un peu le Valérie Damidot du 17e siècle, le roi de la marouflette tapisserie) assez kitsch bling-bling mais qui n'est pas bling-bling de nos jours ?

27avril_056

la chambre des muses

Pour un bref historique, Vaux-le-Vicomte est le château de Nicolas Fouquet (Surintendant des Finances de Louis XIV dont l'emblème est l'écureuil = rat en smoking selon Carrie de sex and the city) qui s'aida de MM. Le Vau (architecte), Le Brun (décorateur) et Le Nôtre (jardinier). Quand le château fût fini en 1661, Nico invita le roi pour une méga teuf. Le roi aima tellement ça qu'il condamna Nico à perpète et emprunta ses artistes pour construire un petit boui-boui dans les Yvelines (j'étais sur le coup aussi pour acheter le château de Versailles mais l'Etat est dessus et n'a pas l'intention de le vendre...).

La première partie du château est surtout composée de portraits, la signalétique est peu présente mais le parcours est bien indiqué. On peut visiter le dôme en payant un supplément de 2 euros : après avoir monté les 80 marches sous les combles (une chaleur là-dedans), on a accès à une superbe vue (on voit même New-York, à moins que ce soit Melun...). On peut voir l'ensemble du domaine en tournant autour du tocsin (ça déchire l'oreille quand ça se met à sonner) :

27avril_030

27avril_035

27avril_047

La deuxième partie du château est une démonstration du bling-bling : un petit Versailles. On peut aussi découvrir les cuisines où Vatel a exercé ses talents :

27avril_057

mmmmh... des macarons !

L'expo Le Nôtre est assez agréable à regarder et on arrive dans la dernière salle du château : la librairie ! Les mêmes produits qui sont dans la boutique à l'entrée du château... Ils ont trouvé comment gagner plus d'argent... Je quitte mon futur chez-moi et je me promène dans mon jardinet. Ce parc est tellement grand que le musée loue des voiturettes (comme au golf). Beaucoup de pelouse (pas vraiment tondue) où ce n'est pas interdit de s'allonger dessus (c'était tentant de faire une sieste) et beaucoup d'hectares à parcourir (surtout le grand bassin est à contourner, quand il sera à moi ce bien, je mettrai un petit pont pour éviter de tant marcher). Il faut que je pense à organiser un grand casting pour recruter un jeune et beau jardinier... :

27avril_062

27avril_067

27avril_068

Il y avait que cette fontaine-là qui fonctionnait mais le 2e et le dernier samedi du mois, il y a des jeux d'eau

27avril_072

27avril_074

27avril_076

pleins de canards (c'est bien des canards ?) bien éduqués...

27avril_080

27avril_101

la vue du canal

27avril_111

enfin arrivée au bout du parc...

27avril_098

27avril_139

Après avoir visité mon futur-jardin, je me dirige vers les dépendances et le musée de l'équipe. C'est un musée qui se fait vite-fait, j'ai repéré quelques carrosses pour aller acheter mon pain au bled le plus proche (je me vois bien à Melun avec ce genre d'engin...) :

27avril_183

27avril_180

Avant de partir, je passe à la boutique m'acheter le bouquin officiel du château. Il y a du tout et du n'importe quoi et en plus, c'est estampillé Vaux-le-Vicomte... Genre, on trouve des livres, mais aussi des stylos, de la bouffe, des armes de collection (???!!!), des sacs découpés dans la tapisserie (c'est d'un kitsch...)... Bref, des vertes et des pas mûres. En sortant de la boutique, on peut acheter des tuiles que l'on peut dédicacer et elle seront mises sur le toit ! On peut s'apercevoir que lors du mariage de TP et Eva Longoria, les invités étaient assez bourrés pour dédicacer ses tuiles : elles sont conservées dans une vitrine à la vue de tous les visiteurs et on y voit : les tuiles des actrices de Desperate, Thierry Henry et David Douillet (et sa femme) et la photo du jeune couple marié devant le château (mariage bling-bling quand tu nous tiens...). Au moins, le château ne fait pas une comm basée là-dessus...

Pour finir, j'ai trouvé l'après-midi bien agréable avec un mélange de culture, de détente et de chaleur. Les touristes viennent des alentours (comme moi) ou d'Italie mais sont beaucoup moins nombreux qu'à Versailles ! Le billet plein tarif donne droit à des réductions à Fontainebleau, Troyes, Provins... C'est l'idée n°37 du guide curieux Ile-De-France Balado. Et puis, finalement, je crois que je vais l'acheter (avec mes économies, ça devrait le faire... ou pas !), à moins que j'attends de visiter Fontainebleau !

27avril_173